2011 - Cancer de la peau et protection solaire

admin
Site Admin
Messages : 311
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

2011 - Cancer de la peau et protection solaire

Messagepar admin » mer. 27 avr. 2011 14:11

Le Professeur Reinhard Dummer du service de dermatologie de l’Hôpital universitaire de Zurich répond à vos questions:


Ces réponses correspondent à une prise de position générale. Elles ne remplacent pas les conseils personnalisés d’un médecin spécialiste. Les noms de médecins, établissements de traitement et produits ne sont pas cités dans un but publicitaire ni de recommandation. Ils se bornent à indiquer des sources d’information.

Quelques questions et réponses ont été traduites dans une autre langue nationale. Si vous avez des questions complémentaires, veuillez vous adresser aux conseillères spécialisées de la Ligne InfoCancer, au numéro gratuit 0800 11 88 11, ou par e-mail à helpline@krebsliga.ch.



Question de nfournier:
Quelle crème solaire utiliser pour des bébés et des petits enfants sachant que la plupart contiennent des produits cancérigènes (parabens, micropigmens...)?

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour nfournier,
Votre question est très intéressante.
Les bébés et les petits enfants, étant particulièrement vulnérables, ils doivent être protégés en conséquence. C'est-à-dire, un enfant de moins d’un an ne doit jamais être exposé directement au soleil et il est conseillé de ne pas employer de crème solaire, afin d’éviter des allergies.

De plus un bébé ou un petit enfant ont un risque accru de déshydratation. Il est donc conseiller de garder l’enfant à l’ombre entre 11h et 15h en portant lunettes, chapeaux et vêtements.
L’Office Fédéral de la santé publique a publié une liste des filtres UV autorisés dans les produits cosmétiques (les produits solaires en font partie). Vous trouverez cette liste sous
ce lien.

Vous trouverez la liste des autres substances autorisées dans les cosmétiques ici.

En outre, l’OFSP stipule, je cite : « C'est la responsabilité du fabricant, de l'importateur ou de celui qui met le produit sur le marché de garantir qu'il est sûr et ne met pas en danger la santé des utilisateurs. En l'état actuel des connaissances, le bénéfice tiré de l'utilisation d'une protection solaire efficace l'emporte clairement sur le risque d'effets indésirables liés aux filtres UV. »

Comme il est assez compliqué de rechercher si une substance contenue dans un produit solaire est peut-être nocive pour la santé, je vous conseille de vous adresser à un spécialiste. Pour ce faire, vous trouverez sous le premier lien Internet, tout en bas de la page,sous « Demande concernant le sujet » un formulaire de contact où, en mentionnant le nom du produit que vous employez, vous obtiendrez les renseignements souhaités.
D’autre part,
le site Internet de la Ligue suisse contre le cancer contient aussi une foule d’informations sur les facteurs de risque évitables du cancer de la peau.


Question de dinu:
Bonjour!
Depuis mon enfance, j’ai beaucoup de « taches de rousseur », que je fais examiner régulièrement. Je les ai toujours attribuées aux coups de soleil que j’attrape chaque année. Mais voilà que notre fils de 5 ans développe, lui aussi, de plus en plus de ces taches, bien que nous fassions toujours très attention à la protection solaire. Est-ce que c’est d’origine génétique et plutôt inoffensif, ou le risque de cancer augmente-t-il avec le nombre de taches?

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Dinu,
Les « taches de rousseur » ou taches pigmentées sont des taches brunes congénitales. Elles apparaissent régulièrement au printemps et à l’automne sur le visage ou sur le haut du corps. En hiver, les taches pâlissent ou disparaissent. Sont particulièrement touchées les personnes à peau très claire et à cheveux blond-roux. La plupart du temps, les taches de rousseur apparaissent dès la petite enfance. Les taches de rousseur se manifestent lorsque les mélanocytes (cellules synthétisant le pigment de la peau) produisent davantage de mélanine (hyperpigmentation). Cette mélanine est stockée pendant quelque temps dans les kératinocytes (couche spinocellulaire de l’épiderme) environnants.
Même lorsqu’elles sont nombreuses, les taches de rousseur sont en soi des pigmentations de la peau qui ne présentent pas de danger. Elles sont le signe d’une peau particulièrement sensible à la lumière et qu’il convient de bien protéger du soleil.

Vous trouverez des informations intéressantes dans la brochure
« Protection solaire » ainsi que sur la page d’accueil de la LSC.


Question de Wabi Sabi:
En raison d’une maladie de la peau, j’utilise chaque jour pour ma peau – qu’il neige, qu’il pleuve ou que le soleil brille – une crème solaire avec un indice de protection de 50. Je me demande parfois si ces produits chimiques ne vont pas provoquer tout aussi bien un cancer de la peau ? Merci pour votre réponse.

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Wabi Sabi,
L’Office fédéral de la santé publique a publié
une liste sur laquelle figurent les filtres ultraviolets présents dans les cosmétiques.
Vous trouverez la liste des autres substances autorisées dans les cosmétiques, dont les produits solaires font partie,
ici.

L’OFSP déclare en outre, je cite : « C'est la responsabilité du fabricant, de l'importateur ou de celui qui met le produit sur le marché de garantir qu'il est sûr et ne met pas en danger la santé des utilisateurs. En l'état actuel des connaissances, le bénéfice tiré de l'utilisation d'une protection solaire efficace l'emporte clairement sur le risque d'effets indésirables liés aux filtres UV. »

Etant donné qu’il est compliqué d’établir si des substances – et lesquelles – contenues dans un produit antisolaire peuvent être nocives pour la santé, je vous conseille de vous adresser à un spécialiste. Au-dessous du lien indiqué en haut (tout en bas de la page), sous la mention « Question sur le sujet », vous pouvez poser des questions sur le produit que vous utilisez.



Question de teufelsam:
Bonsoir,
Agée de 45 ans, j’ai reçu en nov. et déc. 2010 le diagnostic SSM 0,37mm et 0,3mm –toutes les autres analyses jusque-là ok. Qu’est-ce qui peut m’attendre encore ? Comment voyez-vous mon pronostic ? Les deux mélanomes étaient situés au niveau de la jambe gauche. J’ai le type de peau III, des cheveux bruns et des yeux marron, pas d’antécédents de cancer dans la famille. Cependant, j’ai volontiers fréquenté le banc solaire dans les années 80 et j’ai pris quelques coups de soleil quand j’étais enfant. Mais je n’avais jamais été sérieusement malade jusqu’à présent. Mon dernier refroidissement date d’environ 3 ans, mon alimentation est saine, je fais tous les jours du vélo et je ne fume pas. Comment est-il possible d’en arriver quand même là ??? Quelle attitude dois-je maintenant adopter vis-à-vis du soleil ? Est-ce que je peux encore bronzer ? Est-ce que je ne dois plus porter que des vêtements longs ou est-ce que je peux aussi m’habiller court avec une protection solaire?
Merci d’avance pour votre réponse.
Meilleures salutations Birgit

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour teufelsam,
Le mélanome à extension superficielle (SSM) est la variante la plus fréquente du mélanome. Le SSM présente une phase de croissance horizontale relativement longue avant qu’il ne progresse de manière verticale dans les couches cutanées plus profondes.

Seul le dermatologue traitant peut évaluer les chances de guérison à partir de facteurs pronostiques importants – tels que l’épaisseur tumorale verticale. A partir de vos indications, on peut toutefois penser que vos deux mélanomes ont été diagnostiqués à un stade encore curable.

Le dépistage offre la meilleure chance de guérison. Respectez donc les rendez-vous de contrôle qui vous sont conseillés par votre dermatologue traitant.

L’ablation chirurgicale complète d’une tumeur détectée précocement, avec un délai de sécurité tenant compte de l’épaisseur de la tumeur, est curative.

Une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique renforcent votre santé. Quant à savoir pourquoi un cancer se développe en définitive, la question n’est pour l’instant pas encore pleinement élucidée. Il existe différents facteurs de risque pouvant favoriser l’apparition d’un cancer de la peau : exposition au rayonnement UV (y compris au solarium), exposition au soleil (en particulier coups de soleil avant la quinzième année), médicaments immunosuppresseurs, nombreuses taches pigmentées, etc.

L’ombre et les vêtements offrent la meilleure protection contre le rayonnement UV. A l’avenir, ne vous exposez sans protection au soleil qu’avant 11 heures du matin et vers le soir (au plus tôt à partir de 15 heures). Vous apprendrez
ici comment vous protéger efficacement du soleil.

Très cordialement!



Question de Mélanome méningé:
Par quels symptômes un mélanome méningé se manifeste-t-il?

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Mélanome méningé,
Le mélanome méningé est une maladie rare. Les symptômes peuvent être extrêmement variés et dépendent de l’extension et de la localisation du cancer.
Des symptômes non spécifiques – tels que maux de tête, nausées, problèmes circulatoires présumés avec vertiges et troubles de la vue – peuvent être déclenchés par l’augmentation de la pression intracrânienne. Selon la localisation, des déficits des nerfs crâniens peuvent survenir, allant jusqu’à des paralysies et à des symptômes d’épilepsie.
Si quelqu’un a des difficultés à conserver l’équilibre, à fixer les choses, à trouver ses mots, si son champ visuel est limité ou si ses paroles sont brusquement confuses et autres choses du même genre, cela peut constituer les premiers signaux d’alarme.



Question de Melanie:
Bonjour!
Je suis naturellement très pâle, raison pour laquelle j’utilise un autobronzant en été. L’autobronzant me protège-t-il des coups de soleil?

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Melanie,
Les autobronzants ne confèrent pas de protection solaire, car ils ne contiennent pas de filtre UV. Ils comportent des substances qui donnent certes une couleur brune à la peau, mais qui n’abaissent en aucun cas la sensibilité au soleil. Ce serait donc un tort de croire que la peau légèrement bronzée présente une moindre vulnérabilité au soleil.
L’emploi d’un autobronzant n’entraîne pas un épaississement de l’épiderme, autrement dit une autoprotection naturelle de la peau contre les rayons UV. Même en cas d’utilisation intensive d’autobronzants, une protection supplémentaire contre le rayonnement UV est indispensable.
Quelques autobronzants contiennent des filtres anti-UV et offrent ainsi une protection supplémentaire contre le rayonnement UV. Cela devrait figurer sur l’emballage.



Question de Romy B:
J’ai souvent une tache rouge sur le nez. Dans le passé, j’avais souvent des coups de soleil sur le nez. Est-ce que je devrais le faire examiner?

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Romy B,
Consultez prochainement un dermatologue. Grâce au dermatoscope, un appareil de grossissement spécifique, il a la possibilité d’examiner et d’évaluer avec précision la zone suspecte de votre nez.
Très cordialement!



Question de Soins de la peau:
Qu’est-ce qu’il faut d’abord appliquer sur la peau, la crème de jour ou la protection solaire?? Qu’en est-il dans le cas d’un écran total? Qu’est-ci qui vient d’abord? Merci de votre réponse.

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Soins de la peau,
Les produits antisolaires doivent être appliqués sur une peau nette, sèche, intacte. Il est conseillé de renoncer à des crèmes de jour sans indice de protection lorsque l’on a l’intention de s’exposer au soleil. Les crèmes de jour laissent généralement sur la peau une pellicule grasse qui peut renforcer l’action du soleil et diminuer l’effet protecteur des produits antisolaires. Il est conseillé d’entretenir la peau avec une crème hydratante après un séjour au soleil.

L’expression « écran total » ne doit pas être prise au pied de la lettre. Il n’existe pas de produits antisolaires qui assurent une protection absolue contre les rayons UV.



Question de sutoma:
Existe-t-il un médicament qui aide à renforcer le système immunitaire?

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour sutoma,
Il existe différents médicaments auxquels on peut recourir pour renforcer le système immunitaire dans certaines situations bien précises, par exemple lorsque l’état général est affaibli par certains types de cancer ou pour diminuer le risque de rechute en cas de maladies infectieuses récurrentes. Mais ces médicaments nécessitent une indication bien précise et ne peuvent pas être utilisés chez une personne en bonne santé. Ils ne sont délivrés que sur prescription médicale.

Il existe toutefois d’autres possibilités pour renforcer son système immunitaire ou pour le maintenir intact, même sans médicaments:
avoir une alimentation équilibrée, pauvre en graisses, riche en fruits et en légumes;
limiter sa consommation d’alcool ou renoncer totalement à l’alcool;
exercer des activités sportives;
pratiquer une activité au grand air, comme faire régulièrement de petites promenades, même par mauvais temps;
dormir suffisamment;
pratiquer le training autogène ou toute autre méthode de relaxation;
ne pas fumer;
se faire du bien de temps en temps ou se réserver à soi-même de petites joies.



Question de Tuberider007:
Madame, Monsieur,
Je suis un golfeur passionné et je pratique régulièrement ce sport. Comme j’ai un type de peau très clair, des cheveux blonds, des yeux bleus, et que j’attrape très vite un coup de soleil, je prends les précautions suivantes pour pratiquer ce sport: je m’efforce chaque fois que possible de ne jouer qu’après 15.00 heures (un parcours dure alors environ 4 heures), j’applique largement une crème solaire (IPS 50) et j’utilise un grand parasol. Grâce à cela, j’évite en général les coups de soleil. Malgré tout, je constate qu’après avoir joué, de nombreuses petites taches de rousseur apparaissent sur mes bras, et que je brunis en général au niveau du visage, de la nuque et des bras. Est-ce que mon type de peau clair me fait courir un risque plus grand de développer un cancer de la peau en pratiquant le golf? Connaissez-vous d’autres moyens de se protéger du soleil en faisant du golf? Merci d’avance de votre réponse.
Meilleures salutations.

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Tuberider007,
Vous vous demandez si vous vous protégez suffisamment du soleil lorsque vous jouez au golf.
Les personnes à peau claire, dont vous faites partie, sont tout spécialement sensibles et exposées au risque de cancer de la peau. C’est pourquoi il vous faut une protection solaire particulièrement bonne et complète.
Cependant, en jouant au golf après 15 heures et sous un parasol, et en appliquant une crème solaire avec un indice de protection de 50, vous faites déjà beaucoup question protection solaire.
D’après votre description, je suppose que vous portez des vêtements à manches courtes sur le parcours. Pour compléter les mesures que vous avez déjà prises, vous pourriez en plus porter des vêtements à manches longues et une casquette protège-nuque.
Vous trouverez d’autres informations intéressantes dans la brochure
« Protection solaire » de la Ligue suisse contre le cancer.


Question de yankee333:
Bonjour,
Après des traitements immunosuppresseurs par le MTX et l’Humira dans le cadre de mon rhumatisme psoriasique, j’ai constaté qu’en l’espace de quelques semaines à quelques mois étaient apparues de nombreuses toutes petites taches pigmentées sur mon corps. Mais les points – d’abord à peine visibles – grossissent, de sorte qu’il y a maintenant de nombreuses taches – certes encore petites – mais visibles. J’ai plutôt le type de peau brun foncé et je n’avais jamais rien eu de frappant auparavant. Récemment, il a été question dans l’émission TV Puls d’un médicament anticancéreux qui stimulait le système immunitaire. Dans la mesure où j’ai fait exactement le contraire, je me pose des questions. Connaissez-vous le phénomène consistant en nombreux points minuscules qui grossissent après un traitement immunosuppresseur? C’est aussi une question d’optique. Un dermatologue a éliminé les 3 taches les plus grosses (mais que j’avais toujours eues) et les a fait analyser: tout était OK. Mais mon problème n’en reste pas moins toujours là. De plus, une tache pigmentaire peut être normale, et l’autre pas.
Salutations. S. K.

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour S. K.
Votre souci concernant les conséquences possibles à long terme du traitement immunosuppresseur dans le traitement du rhumatisme psoriasique est compréhensible.

L’apparition de taches pigmentaires sous méthotrexate est un phénomène connu. Chez certains patients, ces taches disparaissent parfois spontanément. D’autres patients, en revanche, doivent se soumettre régulièrement à des examens dermatologiques à titre préventif en raison de la présence d’un grand nombre de taches. L’exposition au soleil favorise l’apparition de taches pigmentaires chez les patients auxquels on administre du méthotrexate.

Si vous souhaitez une consultation, vous pouvez demander à votre médecin traitant ou à votre dermatologue de vous adresser à la Clinique dermatologique de l’Hôpital universitaire de Zurich.

Il existe en outre une
Organisation de patients à laquelle vous pouvez vous adresser, au cas où vous souhaiteriez vous joindre à un groupe d’entraide régional pour personnes souffrant de psoriasis.

Meilleures salutations



Question de Mailin:
Bonjour,
J’ai un épithélioma cutané basocellulaire qui a déjà été éliminé. Je n’ai que 38 ans et je me demande donc comment je vais devoir me comporter à l’avenir vis-à-vis du soleil. Avant même mon cancer, nous avions réservé pour des vacances balnéaires en juillet, qui me sont maintenant bien gâchées. Mais les enfants s’en réjouissent déjà, et je vais donc bien sûr y aller avec eux. Comment moi-même et ma famille pouvons-nous nous protéger de manière optimale pendant ces vacances passées dans le sud? Puis-je seulement encore me baigner et me mettre en bikini ? Pour l’instant, j’ai une véritable peur panique du soleil et je préférerais rester toujours à l’intérieur, bien que j’ai toujours été plutôt une personne *d’extérieur*.

Réponse du Prof. Dummer:
Bonjour Mailin,
Votre réaction au diagnostic d’épithélioma cutané basocellulaire est compréhensible. Le fait que vous vouliez désormais vous protéger encore mieux du soleil est très positif. Lisez notre
brochure sur la prévention du cancer de la peau. Les recommandations qu’elle contient pourraient vous aider à avoir une attitude prudente, mais sans crainte vis-à-vis du soleil.

L’ombre et les vêtements offrent la meilleure protection contre les rayons UV. Cela ne veut pas dire que vous n’irez plus jamais nager en plein air ou que vous ne pourrez plus porter de bikini. A l’avenir, ne vous exposez cependant plus au soleil qu’avant 11 heures et vers le soir (au plus tôt à partir de 15 heures). Appliquez en outre sur les parties du corps exposées au soleil un produit antisolaire ayant un indice de protection élevé.

Chez Migros, Sport XX, dans les magasins de sport spécialisés dans les sports de plein air comme Transa et Jack Wolfskin, les magasins d’articles de plongée, quelques pharmacies et drogueries, vous trouverez des T-shirts à manches longues, des pantalons longs de sport, des couvre-chefs avec un indice de protection de 50+. La marque de parapluies/parasols Knirps® a conçu un objet qui protège aussi bien des rayons UV nocifs (FPS 80 selon le standard australien) que de la pluie:
Knirps® Y1 SUN. Comme il est très léger et discret, on peut aussi l’emporter pour des randonnées en montagne.

Vous pouvez également commander en ligne des
articles de protection solaire.

J’espère que vous profiterez de vos vacances malgré la nécessité de changer vos habitudes.

Meilleures salutations.

Revenir à « Cancer de la peau et protection solaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité