2024 – Cancer de la peau et protection solaire

admin
Site Admin
Messages : 634
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

2024 – Cancer de la peau et protection solaire

Messagepar admin » lun. 13 mai 2024 10:15

Jusqu’au 24 juin 2024 nos trois spécialistes répondront à vos questions sur la protection solaire et le cancer de la peau.

Monika Burkhalter, MAS Prévention et promotion de la santé et infirmière diplômée ES, est responsable Prévention et dépistage à la Ligue zurichoise contre le cancer et dirige la campagne de protection solaire «Ja nicht rot werden» de cette organisation.
Olivier Gaide, Prof. Dr med. Olivier Gaide, Professeur associé, Service de Dermatologie et Vénéréologie de l’hôpital universitaire de Lausanne, CHUV
Christian Surber, Prof. Dr phil. nat., enseigne et effectue de la recherche aux cliniques de dermatologie des hôpitaux universitaires de Bâle et de Zurich.

Vous trouvez des informations supplémentaires et le lien pour le formulaire sur la page d’accueil du forum.

Les réponses suivantes correspondent à une prise de position générale. Elles ne remplacent pas les conseils personnalisés d’un médecin spécialiste. Les noms de médecins, établissements de traitement et produits ne sont pas cités dans un but publicitaire ni de recommandation. Ils se bornent à indiquer des sources d’information.

Quelques questions et réponses ont été traduites dans une autre langue nationale. Si vous avez des questions complémentaires, veuillez-vous adresser aux conseillères spécialisées de la Ligne InfoCancer, au numéro gratuit 0800 11 88 11, ou par e-mail à helpline@krebsliga.ch.

Meilleures salutations

L’équipe de modération

admin
Site Admin
Messages : 634
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Protection solaire pour les enfants

Messagepar admin » ven. 24 mai 2024 10:41

Question de MiLe
Bonjour,
Depuis que j’ai des enfants (3 et 6 ans), je m’inquiète beaucoup à cause du soleil.
Je leur mets plutôt de la crème solaire une fois de trop que pas assez. Mais j’ai lu que certains composants dans les produits solaires (surtout les filtres chimiques) sont nocifs pour la peau et qu’une application excessive de crème solaire empêche la synthèse de la vitamine D.
Que recommandez-vous ? Et qu’en est-il de la vitamine D ?
J’applique par exemple de la crème solaire les mois d’hiver lorsque le soleil brille (je le fais systématiquement en montagne) ou dès avril-mai à partir de 10 h quand le ciel couvert laisse passer un rayon de soleil de temps à autre. Ces derniers temps, je vérifie également souvent l’index UV dans l’application météo, mais je ne sais pas dans quelle mesure il s’agit d’un indicateur fiable.

Réponse du Dr Christian Surber
Bonjour MiLe
Les enfants aiment sortir et jouer en plein air. L’essentiel, c’est qu’ils ne s’exposent pas au soleil direct entre 10 h et 15 h en étant peu vêtus. S’il n’est pas possible de les garder à l’intérieur durant cette période, il faut leur mettre des habits tissés serré, un chapeau et des lunettes de soleil et appliquer de la crème solaire sur les parties de la peau qui ne peuvent pas – ou difficilement – être protégées comme le visage (sans oublier les oreilles), les mains (y compris les bras) et les pieds (cou-de-pied).
En Suisse, les filtres utilisés dans les produits solaires sont soumis à autorisation (au même titre que les médicaments) et sont réputés sûrs. Il est compréhensible que les articles parus dans la presse sur les produits solaires et leurs effets indésirables vous inquiètent. Les médias se limitent hélas aux nouvelles alarmantes sans replacer les choses dans leur contexte, ce qui alimente les craintes. Si on considère la fréquence à laquelle ces produits sont utilisés, le nombre d’effets indésirables signalés est extrêmement faible. À la base, tout produit que l’on applique sur la peau peut provoquer une réaction. Cela vaut pour les produits de soins, les cosmétiques et les médicaments. En cas d’effet indésirable, il convient de consulter un médecin.
L’index UV est un instrument utile pour évaluer le rayonnement solaire auquel on peut s’attendre. La situation peut toutefois évoluer très rapidement en fonction du lieu et de la météo. Le plus simple est de faire appel au bon sens. Un ciel bleu, la réverbération sur l’eau ou la neige indiquent un rayonnement intense.
Les mécanismes de fabrication de la vitamine D sont pleinement développés chez vos enfants. Il suffit d’exposer le visage et les mains 20 à 30 minutes sans protection quelques fois par semaine pour assurer la production nécessaire de vitamine D.

L’essentiel est d’éviter les coups de soleil à vos enfants. Vous pouvez les protéger facilement en leur mettant des vêtements appropriés (tissés serré), un chapeau et des lunettes de soleil et en évitant l’exposition directe au rayonnement ultraviolet entre 10 h et 15 h. Les produits solaires sont un bon moyen pour se protéger du soleil. Les deux méthodes susmentionnées (vêtements, pas d'exposition au rayonnement direct) sont toutefois nettement plus efficaces.

Meilleures salutations

admin
Site Admin
Messages : 634
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Crème solaire, Enfants Allergie Trouble anxieux

Messagepar admin » ven. 24 mai 2024 12:23

Question de MiLe:
Je souffre d’un trouble anxieux. Le plus jeune de mes enfants (3 ans) avait fait l’an dernier des réactions à plusieurs crèmes solaires. Cette année (mi-avril), nous avons appliqué une crème solaire matin et après-midi (Skinnies LSF 50), sans oublier le chapeau et les lunettes. Mon fils était dehors le matin vers 11h15 et l’après-midi entre 14h00 et 16h00. Il était toutefois régulièrement à l’abri, à l’ombre ou à l’intérieur. Le soir, et le jour suivant, il était rouge (front, joues, derrière les oreilles – rien sur les bras ni le cou) et, deux jours plus tard, il avait des démangeaisons et de petits « points rouges » (semblables à de l’acné). D’après le médecin, il s’agissait très certainement d’une nouvelle réaction allergique, mais il n’en était pas certain à 100 %. Je m’en veux beaucoup aujourd’hui et je me demande ce qui va se passer maintenant si c’était bien un coup de soleil…
Réponse de Monika Burkhalter, Responsable Prévention et dépistage à la Ligue zurichoise contre le cancer
Vous souffrez d’un trouble anxieux et êtes particulièrement soucieuse du bien-être de vos enfants. Votre enfant a présenté une sensibilité, peut-être même une réaction allergique, à la crème solaire, qui s’est manifestée par des rougeurs de la peau. Vous ne pouvez exclure qu’il s’agissait d’un coup de soleil.
Etant donné les conditions d’exposition au soleil (avec une bonne protection solaire) que vous avez décrites, il est assez peu probable que votre fils ait attrapé un coup de soleil. Et la présence de rougeurs derrière les oreilles également laisse plutôt penser qu’il s’agissait d’une réaction allergique.
Ce qui est important, c’est de protéger la peau des enfants des coups de soleil à répétition et, surtout, de rester à l’ombre entre 11h00 et 15h00. Si votre enfant devait attraper un coup de soleil, cela ne signifie pas pour autant qu’il développera plus tard un cancer de la peau.
Davantage d’informations sur le thème de la Protection solaire pour les enfants sont disponibles sur le site web de la Ligue suisse contre le cancer.

admin
Site Admin
Messages : 634
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Rayons UVA

Messagepar admin » ven. 24 mai 2024 12:28

Question de Luki
Bonjour,
J’ai été opéré d’un mélanome de stade T1a en novembre 2023 et, depuis, je suis suivi. Il est donc très important que je me protège du soleil et je suis très satisfait, puisque ma peau ne présente ni rougeurs ni taches brunes. Mes recherches indiquent toutefois qu’il est aussi important de se protéger des rayons UVA, auxquels nous sommes constamment exposés, y compris à l’intérieur. Mais lorsque je reste à l’intérieur ou que je sors uniquement le soir, par exemple pour faire du sport, je n’utilise pas de crème. Ma question est donc la suivante : faudrait-il appliquer une crème quotidiennement si l’on reste à l’intérieur, par exemple à la maison ou au bureau (avec des fenêtres), puis renouveler l’application le soir, disons à partir de 18h00, en raison de la présence des rayons UVA ?
Réponse du Prof. Dr phil. nat. Christian Surber
La question d’une « protection solaire en intérieur » a fait couler beaucoup d’encre ces 3 à 5 dernières années. Le sujet est vraiment devenu d’actualité après que certains communiqués de presse et publicités de l’industrie cosmétique ont mis en garde contre les effets néfastes sur la peau de la lumière bleue des écrans d’ordinateur. Comparativement à la lumière du jour en extérieur, la teneur en lumière bleue de ces écrans est minime, et négligeable. À l’heure actuelle, la question de la « protection solaire en intérieur » est activement exploitée par l’industrie cosmétique, dans la presse et la publicité. Des images impressionnantes – par exemple la photo d’un chauffeur routier dont la moitié du visage est fortement vieillie par le soleil, ou encore celle de meubles ou revêtements de sol décolorés par des années d’exposition au soleil – sont censées démontrer la nécessité d’une « protection solaire en intérieur ». On ne peut tirer de conclusions générales à partir de telles observations, notamment parce que le type de verre/la qualité du verre peut être très variable. La plupart des verres de vitre (habitations, véhicules) absorbent 100 % de la lumière UVB (aucun coup de soleil donc, aucune production de vitamine D par la peau non plus), tandis que la lumière UVA n’est que partiellement absorbée. Cette lumière UVA reste toutefois négligeable si vous n’êtes pas directement exposé (et de façon prolongée) à la lumière du soleil, à travers la vitre de votre bureau. Dans l’éventualité où un poste de travail serait exposé directement et de façon prolongée à la lumière du soleil à travers une vitre (ce qui est plutôt inhabituel), il est possible d’appliquer un film spécial anti UV du côté intérieur de la vitre, ou d’installer des stores et des rideaux. Compte tenu du faible rayonnement UVA en intérieur, par exemple au domicile ou au bureau, ou en soirée, il n’est donc pas indispensable d’appliquer une crème ou de renouveler son application.


Revenir à « Cancer de la peau et protection solaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité