2017 - Médecine complémentaire

admin
Site Admin
Messages : 392
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

2017 - Médecine complémentaire

Messagepar admin » ven. 19 mai 2017 14:35

Dr Matthias Rostock et Dr Stefan Obrist répondent à vos questions.

Ces réponses correspondent à une prise de position générale. Elles ne remplacent pas les conseils personnalisés d’un médecin spécialiste. Les noms de médecins, établissements de traitement et produits ne sont pas cités dans un but publicitaire ni de recommandation. Ils se bornent à indiquer des sources d’information.


Quelques questions et réponses ont été traduites dans une autre langue nationale. Si vous avez des questions complémentaires, veuillez-vous adresser aux conseillères spécialisées de la Ligne InfoCancer, au numéro gratuit 0800 11 88 11, ou par e-mail à helpline@krebsliga.ch.

admin
Site Admin
Messages : 392
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Centres de référence de médecine complémentaire

Messagepar admin » lun. 19 juin 2017 15:29

Question de R.A.:
Quelles méthodes de médecine complémentaire pouvez-vous conseiller à une personne atteinte de cancer indépendamment de son âge, de la localisation de la tumeur ou du stade de la maladie ?
Merci beaucoup,
R. A.

Réponse du Dr med. Stefan Obrist:
Il n’est pas possible de formuler une réponse générale à votre question. Nous recommandons une consultation individuelle spécifique dans un centre spécialisé en médecine intégrative, celle-ci englobant, comme son nom l’indique, la médecine classique et les méthodes complémentaires. En Suisse alémanique, il existe trois centres de compétence dans ce domaine ; ils se trouvent à Zurich, Berne et St. Gall .

admin
Site Admin
Messages : 392
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Médecine complémentaire et bouffées de chaleur

Messagepar admin » mer. 5 juil. 2017 11:50

Question de « bouffées de chaleur » :
Bonjour
Mon père, âgé de 73 ans vient d'être traité par radiothérapie pour un cancer de la prostate et doit suivre un traitement d'hormones par injection.
Il a des bouffées de chaleur qui lui empêchent la nuit de dormir et qui sont gênant pendant la journée. On lui a donné divers choses à prendre et il fait de l'acupuncture mais il en souffre beaucoup.
Qu’est-ce qu’il pourrait lui aider à se débarrasser de ses bouffées de chaleur ?
Salutations cordiales

Réponse du Dr med. Matthias Rostock:
Les très désagréables bouffées de chaleur sont un des effets secondaires les plus courants lors de thérapie hormonale suite à un cancer de la prostate.

Il est possible d’influencer de manière favorable ces troubles en modifiant des facteurs du style de vie. Certains aliments, comme des épices pimentées, du café ou du thé (aussi le thé vert !) fort de même que des boissons alcoolisées provoquent des bouffées de chaleur ou des sueurs. Il est aussi recommandé de ne pas prendre de repas lourds tard le soir, car cela favorise aussi une sudation excessive.

Le mouvement, l’activité sportive et la pratique du yoga apportent de l’aide. Des Ligues cantonales proposent des cours de yoga. Si cela est une option pour votre père, renseignez-vous auprès de la Ligue la plus proche de son domicile.

Souvent, l’acupuncture apporte un soulagement. Mais il n’en n’est pas toujours ainsi. Différents facteurs en sont la cause. Selon les cas une autre combinaison des points d’acupuncture ou un changement de médecine complémentaire s’avère efficace. La phytothérapie et l’homéopathie ont aussi faits leurs preuves. L’effet anti sudorifique des feuilles de sauge ou l’extrait de celles-ci est le plus connu. Il a même été démontré dans de petites études cliniques. Pour obtenir un résultat optimal il est indiqué de consulter un spécialiste dans le domaine de la médecine complémentaire.

admin
Site Admin
Messages : 392
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Artesunate - dérivé de l'artémisine

Messagepar admin » lun. 11 sept. 2017 13:33

Question de G. E. :
Mon mari (65 ans, médecin) souffre depuis décembre 2016 d’un cancer de la tête du pancréas avec des métastases dans le foie > Jusqu’ici, schéma Folfirinox, qu’il supporte très mal > perte de poids de 30 kilos, diarrhée et uniquement arrêt de la progression de la tumeur > à présent, ascite de plus en plus importante > quelle méthode complémentaire serait judicieuse ? Que savez-vous des perfusions d’artésunate ? Les cellules cancéreuses en circulation répondent extrêmement bien à ce traitement.
Merci beaucoup de votre réponse G. E.


Réponse du Dr Rostock :
Madame,
L’artésunate est un dérivé semi-synthétique de l’artémisinine (l’artémisinine est une substance active tirée de l’armoise annuelle, Artemisia annua) très efficace dans le traitement du paludisme. Lors d’essais pré-cliniques, différents mécanismes d’action anticancéreux ont également pu être mis en évidence pour l’artémisinine et l’artésunate. Ces travaux de recherche sont essentiellement menés par le professeur Efferth, de l’Institut de pharmacie et biochimie de l’Université de Mainz.
Malheureusement, l’application clinique de l’artésunate lors de maladies cancéreuses n’a pas encore été suffisamment étudiée scientifiquement jusqu’ici, de sorte qu’il est difficile de dire si votre mari profiterait d’un tel traitement. Dans la situation actuelle, le plus important serait certainement d’évaluer si votre mari tire un bénéfice suffisant du traitement au FOLFIRINOX ou s’il serait judicieux de passer à une autre thérapie anticancéreuse. Pour ce qui est des méthodes complémentaires, la thérapie à base de gui me semblerait constituer une possibilité intéressante. Des études cliniques récentes ont mis en évidence des résultats positifs pour ce traitement lors de carcinomes du pancréas. Un traitement naturel d’appoint pourrait peut-être aussi être utile pour améliorer l’état général et enrayer l’importante perte de poids. De nombreux médecins de famille disposent de connaissances en médecine complémentaire. Il est également possible de prendre rendez-vous pour une consultation spécialisée dans les instituts ci-après :
-
Institut de médecine complémentaire à Berne
-
Institut de médecine complémentaire et intégrative à Zurich
-
Centre de médecine intégrative de Saint-Gall.


Revenir à « Médecine complémentaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités