2013 - Je souffre d’un cancer - Comment dire à mon enfant?

admin
Site Admin
Messages : 323
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

2013 - Je souffre d’un cancer - Comment dire à mon enfant?

Messagepar admin » mer. 3 avr. 2013 14:39

Notre expert Andreas Dörner, psycho-oncologue à la Clinique pour enfants et adolescents de l’Hôpital cantonal d’Aarau, répond à vos questions:


Ces réponses correspondent à une prise de position générale. Elles ne remplacent pas les conseils personnalisés d’un médecin spécialiste. Les noms de médecins, établissements de traitement et produits ne sont pas cités dans un but publicitaire ni de recommandation. Ils se bornent à indiquer des sources d’information.

Quelques questions et réponses ont été traduites dans une autre langue nationale. Si vous avez des questions complémentaires, veuillez vous adresser aux conseillères spécialisées de la Ligne InfoCancer, au numéro gratuit 0800 11 88 11, ou par e-mail à helpline@krebsliga.ch.




Question de Manuela:
Il y a deux mois mon ami est mort d’une leucémie. Son fils, âgé de 1 an et demi, vit depuis chez ses grands-parents en Finlande. Comment puis-je aider le petit lorsqu'il m'interroge sur son papa? Quand mon ami est tombé malade, nous avons essayé de le perturber le moins possible avec la maladie de son papa. Que puis-je lui dire quand il sera en Suisse la prochaine fois avec ses grands-parents? Les grands-parents également m'ont demandé ce qu'ils devaient faire. Je ne sais pas non plus.

Réponse de M. Dörner:
Devoir dire à un enfant que son papa n'est plus de ce monde est une tâche éprouvante. Le fils de votre ami décédé a 1 an et demi et ne peut donc pas encore vraiment comprendre ce qui est arrivé à son papa. Vous trouverez des informations précieuses dans la brochure de la Ligue suisse contre le cancer Quand le cancer touche les parents: en parler aux enfants.

Les jeunes enfants ne peuvent pas comprendre les maladies et cela nous complique la tâche, à nous, adultes. Pour un petit enfant, il est tout d'abord très important que ses besoins essentiels soient couverts: se sentir en sécurité, obtenir chaleur, manger, boire, trouver du réconfort et vivre à un rythme régulier.
Il est important que vous-même, les grands-parents de l'enfant en Suisse ainsi que les grands-parents de Finlande parliez ensemble de ce que vous voulez dire au petit sur son papa et sur l’endroit où il se trouve. Vous choisirez les mots ou l’image qui vous semble convenir au mieux (il est au ciel, il existe désormais comme un ange ou une étoile ou bien encore il se manifeste quelque part comme un être protecteur par exemple). Un livre d’images peut aussi aider le petit à se représenter son papa absent. Un lieu ou une image lui viendront en aide pour imaginer comment il est et où.
Vous pouvez aussi préparer un coffret de souvenirs. Tous ceux qui ont connu le père peuvent participer. Vous collectionnez des photos, des objets et des histoires en rapport avec le papa; ce qu’il a fait, ce qui était important pour lui. Comment a-t-il vécu la naissance et le développement de son fils? Que souhaitait-il pour lui? Les souvenirs réunis dans la boîte à trésors représentent une belle collection pour plus tard. A mesure que le fils grandit, ils peuvent servir de point de départ pour une conversation ou une histoire sur le père disparu. En fonction de son âge, les questions changeront. Ainsi, les souvenirs et les anecdotes partagés lui apporteront de la force et l’aideront à se construire.



Question de Haudenschild:
Mon mari a une hépatite C. Ces derniers temps, il a de plus en plus de mal à avaler. Même nos deux fils ont dit à leur papa de consulter un médecin et de se faire examiner. Avant-hier, le médecin nous a annoncé que mon mari a un cancer de l’œsophage et du foie. Nous saurons vendredi quels traitements il peut suivre. Mon mari préfère ne pas en parler, avec les enfants non plus. Que devons-nous dire aux enfants et comment les soutenir ? Je me sens impuissante. Ils ont 11 et 12 ans. Je pense qu’il faut aussi informer les enseignants, n'est-ce pas?

Réponse de M. Dörner:
Vos enfants et vous-même sentiez déjà depuis longtemps que quelque chose n’allait pas. Vous savez maintenant que votre mari souffre d’un cancer. Cette situation éprouvante change la vie de chaque membre de la famille et tous la vivent de manière un peu différente. Votre mari préférerait ne pas en parler et vous vous demandez comment informer au mieux les enfants et leurs enseignants.
À leur âge, vos fils sont en mesure de bien comprendre ce que signifie une maladie cancéreuse. Il est très important que vous parliez avec eux de la maladie et de ses conséquences, d’autant plus qu’eux-mêmes avaient déjà remarqué que leur père allait moins bien. Des discussions ouvertes et sincères sont très importantes, car elles permettent aux enfants de mieux vivre cette situation. Il vaut toujours mieux préférer la réalité aux explications angoissantes que vos fils pourraient s’imaginer si vous gardez le silence. Vous pouvez peut-être aussi, avec vos enfants et le médecin traitant, chercher à communiquer avec votre mari pour parler avec lui de la maladie, du traitement et des effets secondaires. Cette démarche permettra à vos enfants de constater que tout le monde entreprend le maximum pour que leur père aille mieux.

Il peut être utile pour vos fils que leurs enseignants soient au courant. Comme ils sont déjà des adolescents, nous vous conseillons de discuter avec eux pour déterminer qui doit informer : ils veulent peut-être le faire avec vous ou souhaitent simplement que vous soyez présente. Mais discutez également du comportement qu’ils attendent de leurs enseignants (être traités comme les autres, éviter ou non de poser des questions sur la situation à la maison).

Les ligues cantonales contre le cancer proposent différentes offres pour les enfants de parents atteints d’un cancer: week-ends, entretiens, etc. Informez-vous également à ce sujet et profitez-en.

Vous trouverez des informations complémentaires aux adresses suivantes:
Parler avec les enfants
et Quand le cancer touche les parents

La brochure Découvrir de nouveaux horizons regroupe les activités de réadaptation organisées chaque année pour les personnes touchées et leur entourage. Si vos garçons en ont envie, ils peuvent participer à un camp d'escalade.

Revenir à « Enfants »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité