Aptitude à la conduite automobile

admin
Site Admin
Messages : 311
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Aptitude à la conduite automobile

Messagepar admin » lun. 18 nov. 2019 14:28

Question à la Ligne InfoCancer
« Une personne atteinte d’un cancer et suivant une thérapie conserve-t-elle son aptitude à la conduite automobile ? Peut-elle encore conduire et la caisse maladie prend-elle en charge les éventuels coûts liés aux déplacements ? »

Réponse d’Anna Zahno, responsable de la Ligne InfoCancer
Il est essentiel de pouvoir garder sa mobilité au quotidien. Une maladie ou un cancer peut restreindre cette mobilité. La capacité d’un patient à conduire dépend principalement de sa condition du moment, qu’elle soit physique ou psychique.

Un cancer – par exemple une tumeur au cerveau ou une opération restreignant les fonctions du patient – peut fortement altérer l’aptitude à la conduite. Outre la maladie elle­même, les thérapies et les médicaments sont susceptibles d’influer sur cette capacité. Cela vaut non seulement pour les personnes souffrant d’un cancer, mais aussi pour toutes celles qui suivent des traitements médicamenteux. La prudence s’impose donc et chacun doit évaluer son aptitude à la conduite en fonction de son état personnel.

Heureusement, la majorité des thérapies contre le cancer actuelles ne limitent généralement pas les capacités de conduite. Les traitements lourds et difficiles à supporter sont la plupart du temps réalisés en stationnaire. Selon la thérapie ambulatoire et les médicaments administrés, les effets sur la capacité à conduire peuvent varier d’un individu à un autre. L’état physique, psychique et cognitif ressenti subjectivement est déterminant. Ainsi, une personne peut se sentir tout à fait en forme pendant sa chimiothérapie ou sa radiothérapie, tandis qu’une autre se trouvera fortement amoindrie. Outre la condition individuelle, il existe une multitude de thérapies et de médicaments, si bien qu’aucune règle générale ne s’applique à tous.

Il convient par conséquent de toujours clarifier au cas par cas la question de l’aptitude ou non à la conduite automobile. Lors de thérapies et de la prise de médicaments combinés, le médecin traitant doit avertir le patient si ces traitements ont pour effet de réduire l’aptitude à la conduite – et s’il existe un risque pour sa propre sécurité et celle des autres. Etant donné que les restrictions éventuelles évoluent au fil du temps et dépendent de nombreux facteurs, les spécialistes déconseillent de prendre soi-même le volant pour aller au premier rendez-vous d’une thérapie ambulatoire, mais de s’y rendre accompagné d’un chauffeur. A l’issue du premier traitement, on est davantage en mesure d’évaluer la manière dont le patient réagit aux médicaments. L’oncologue discute avec le patient de sa situation individuelle, afin de pouvoir clarifier l’aptitude à la conduite.

Si vous ne pouvez plus conduire vous-même, que l’utilisation des transports publics n’est ni possible ni raisonnable et que personne dans votre environnement social n’est en mesure de vous conduire sur des lieux du traitement ou du contrôle médical, vous pouvez vous adresser à la
Ligue cantonale ou régionale contre le cancer de votre région. Les ligues fournissent des informations et des conseils sur le sujet. Certaines disposent même de leur propre service de transport assuré par des collaborateurs volontaires, tandis que d’autres pourront vous orienter vers des prestataires officiant dans la région.
Si vous souhaitez de plus amples informations sur ce thème, vous pouvez consulter ou télécharger la feuille d’information
« Rester mobile malgré un cancer », éditée par la Ligue suisse contre le cancer.
Un cancer implique souvent d’effectuer de nombreux déplacements vers les lieux de traitement ou d’examen. La Ligue suisse contre le cancer vous informe également sur les
« frais de transport jusqu’aux lieux de traitement et d’examen » et sur la prise en charge de ces frais.

L’équipe de la Ligne InfoCancer prodigue accompagnement et conseils aux personnes atteintes, à leurs proches et à toute personne intéressée. Une question ? Il suffit d’envoyer un courriel, de nous téléphoner ou d’utiliser la fonction chat sur notre site : http://www.liguecancer.ch/ligneinfocancer

Revenir à « La Ligne InfoCancer informe »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité