2017 - Radiothérapie

admin
Site Admin
Messages : 335
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

2017 - Radiothérapie

Messagepar admin » mar. 25 avr. 2017 10:53

Avez-vous des questions au sujet de la radiothérapie? Posez-les durant le mois de mai, au moyen du formulaire online, à l'experte, Mme Fabiola In-Albon, qui y répondra par écrit durant tout le mois.

Madame Fabiola In-Albon est infirmière ES au bénéfice d’une formation supérieure en oncologie et conseillère en psycho-oncologie SSPO, travaille à la Clinique universitaire de radio-oncologie de l’Hôpital de l’Ile à Berne et à la Ligne Infocancer.

Quelques questions et réponses ont été traduites dans une autre langue nationale. Si vous avez des questions complémentaires, veuillez-vous adresser aux conseillères spécialisées de la Ligne InfoCancer, au numéro gratuit 0800 11 88 11, ou par e-mail à helpline@krebsliga.ch.


Les réponses suivants correspondent à une prise de position générale. Elles ne remplacent pas les conseils personnalisés d’un médecin spécialiste. Les noms de médecins, établissements de traitement et produits ne sont pas cités dans un but publicitaire ni de recommandation. Ils se bornent à indiquer des sources d’information.

Meilleures salutations

Les modératrices

admin
Site Admin
Messages : 335
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Brachythérapie de la prostate

Messagepar admin » mar. 16 mai 2017 16:52

Question de Thomi
Bonjour, je vous écris à cause de mon père. Il a un cancer de la prostate et on lui propose une thérapie avec des grains radioactifs. De quoi s’agit-il exactement et est-ce adéquat ? Merci de votre réponse.


Réponse de Fabiola In-Albon
Bonjour Thomi,

La thérapie au moyen de grains radioactifs est une curiethérapie à bas débit de dose, parfois aussi appelée brachythérapie (du grec « brachy », qui signifie court, proche). Les grains en question sont de minuscules sources radioactives, implantées en partie sous anesthésie, qui se présentent sous la forme de bâtonnets de titane de la taille d’un grain de riz. Ces sources radioactives libèrent en continu dans la région de la tumeur des radiations dont l’intensité décroît graduellement avec le temps. Aucun rayonnement radioactif n’est mesuré en dehors de l’organisme et il n’y a pas de danger pour les personnes qui se trouvent à proximité. Les sources radioactives peuvent ensuite être laissées dans la prostate sans qu’elles causent de problèmes.

La thérapie avec des grains radioactifs présente des avantages pour certains types de tumeurs, car elle permet de délivrer des doses relativement élevées de rayons sur une certaine durée en ménageant les tissus voisins, ce qui entraîne moins d’effets indésirables.

Vous trouverez de plus amples informations dans la brochure de la Ligue suisse contre le cancer sur
le cancer de la prostate.

admin
Site Admin
Messages : 335
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Consequences possibles de la radiothérapie

Messagepar admin » mar. 16 mai 2017 16:53

Question d’Ewald
J’ai été opéré d’un cancer du poumon le 4 avril. J’ai eu quatre chimiothérapies avant. J’ai tout bien supporté jusqu’ici. Seuls les fourmillements dans les mains et les pieds me posent problème. Est-ce que ces picotements disparaissent avec le temps ? La suite de mon traitement prévoit 36 séances de rayons. J’en ai déjà quatre derrière moi. Est-il possible que cela fasse perdre l’appétit et entraîne une légère dépression ? Que peut-on faire pour y remédier ? Merci de votre réponse.
Meilleures salutations
Ewald


Réponse de Fabiola In-Albon
Bonjour Monsieur Ewald,
Vous avez bien supporté la chimiothérapie et seuls les picotements dans les mains et les pieds vous gênent encore. Ces fourmillements régressent très lentement avec le temps. Dans quelques rares cas, ils subsistent, ce qui peut être très désagréable, voire douloureux pour la personne concernée. Si ces sensations désagréables vous gênent beaucoup, voire vous handicapent, parlez-en à votre oncologue. Il existe des possibilités pour atténuer ces symptômes. Votre médecin en discutera certainement volontiers avec vous.

À présent, vous avez commencé la radiothérapie et vous souffrez d’un manque d’appétit ; par ailleurs, vous vous sentez déprimé.
Le manque d’appétit est un symptôme très peu spécifique et peut être lié à la maladie, au traitement ou à votre état psychique. L’irradiation des poumons peut également affecter d’autres organes voisins, comme l’œsophage ou ceux qui se situent dans la partie supérieure de la cavité abdominale, et entraîner par exemple un manque d’appétit, des nausées et/ou des douleurs. Ces effets indésirables surviennent toutefois généralement plus tard au cours de la radiothérapie.
Il est aussi possible que le patient se sente déprimé, car un diagnostic de cancer du poumon représente un stress important pour lui et pour ses proches et suscite l’anxiété. Faites part de ces deux symptômes gênants à votre médecin. Il pourra déterminer leur origine sur la base de votre maladie et de son traitement et vous prescrire des mesures pour y remédier.
Par ailleurs, une activité physique modérée adaptée à votre état de santé ou un peu de mouvement au grand air peuvent stimuler l’appétit et atténuer la dépression et la fatigue qui l’accompagne bien souvent.


Toutes les questions et les réponses de Fabiola In-Albon seront publiées en continu sur ce forum. D’autres questions et réponses suivront d’ici peut de temps.

admin
Site Admin
Messages : 335
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Curiethérapie vaginale

Messagepar admin » mar. 30 mai 2017 14:15

Question de « inconnu » :
Bonjour,
Ma tante, âgée de 75 ans, a subi une ablation de l’utérus et des ovaires. L’opération ayant duré six heures (à cause des reins et de problèmes cardiaques), aucun ganglion lymphatique n’a été enlevé. A présent, les médecins préconisent une curiethérapie. Ma tante hésite à faire ce traitement. Nous vous serions reconnaissants pour toute indication qui pourrait faciliter la décision. Meilleures salutations.

Réponse de Fabiola In-Albon
Bonjour,
La curiethérapie vaginale consiste à insérer dans le vagin un cylindre spécial qui sert d’instrument pour détruire les cellules cancéreuses résiduelles invisibles dans la cavité abdominale. Ce cylindre est retiré après chaque séance. On qualifie ce type de traitement radiothérapeutique de radiothérapie interne.

Contrairement à la radiothérapie externe, qui dure généralement plusieurs semaines avec des séances quotidiennes, la curiethérapie vaginale ne nécessite que quelques séances. Les effets indésirables au niveau de la peau et des muqueuses sont en principe moins marqués et les patientes moins fatiguées.

Il serait judicieux de discuter encore une fois des avantages et des inconvénients de la curiethérapie avec l’équipe soignante. Votre tante pourrait par exemple noter ses questions pour avoir une base de discussion lors de l’entretien. Peut-être serait-elle d’accord que vous ou une autre personne l’accompagniez à ce rendez-vous ? Quatre oreilles valent toujours mieux que deux.


Revenir à « Radiothérapie - questions et réponses »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité