2019 - Vivre après et avec un cancer

admin
Site Admin
Messages : 265
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

2019 - Vivre après et avec un cancer

Messagepar admin » lun. 1 avr. 2019 8:36

Diagnostic : cancer. Vous avez maintenant terminé votre traitement, mais les questions se bousculent, teintées d’incertitude …

Posez vos questions. Des spécialistes y répondront dès le 1er avril, et ce jusqu’au 2 juin 2019. Vous trouvez des informations supplémentaires et le lien pour le formulaire sur
la page d’accueil du forum.

Toutes les questions et les réponses des experts seront publiées ici.

Ces réponses correspondent à une prise de position générale. Elles ne remplacent pas les conseils personnalisés d’un médecin spécialiste. Les noms de médecins, établissements de traitement et produits ne sont pas cités dans un but publicitaire ni de recommandation. Ils se bornent à indiquer des sources d’information.

Quelques questions et réponses ont été traduites dans une autre langue nationale. Si vous avez des questions complémentaires, veuillez vous adresser aux conseillères spécialisées de la Ligne InfoCancer, au numéro gratuit 0800 11 88 11, ou par e-mail à helpline@krebsliga.ch.


Meilleures salutations

Les modératrices

admin
Site Admin
Messages : 265
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Combien coûte le transport d’une dépouille jusque dans son pays d’origine ?

Messagepar admin » mer. 10 avr. 2019 10:57

Question de Katarina
Je réside en Suisse mais souhaite être inhumée dans mon pays natal (Slovaquie). Comment ma dépouille sera-t-elle transportée et combien cela coûtera-t-il ?

Réponse de Danielle Pfammatter, spécialiste Soins palliatifs
Chère Katarina,

Votre souhait d’être inhumée dans votre pays d’origine est légitime. Après consultation d’un conseiller funéraire, voici quelques éléments de réponse.

Le transport d’une dépouille dans son cercueil coûte entre 7000 et 10 000.– francs. Ce prix inclut tous les frais de transport, y compris la mise en bière. Il est difficile d’avancer un chiffre précis, le coût global dépendant de nombreux facteurs (type de cercueil, transfert entre le lieu de résidence et l’aéroport, choix de la compagnie aérienne, transfert entre l’aéroport et le lieu d’origine, etc.).
Je vous conseille de vous renseigner auprès d’une entreprise funéraire de votre pays d’origine. Le transport pourrait éventuellement se faire en fourgon mortuaire (corbillard), une solution beaucoup moins onéreuse. Le cercueil serait alors pris en charge en Suisse par une entreprise de pompes funèbres. La Suisse étant soumise à l’obligation d’inhumer au cimetière, le cercueil doit être remis à un employé des pompes funèbres slovaques par une entreprise funéraire suisse, dans le respect des formalités requises. Je ne peux pas vous donner d’ordre de grandeur de prix, mais le conseiller funéraire m’a assurée que cette solution serait beaucoup moins onéreuse.
D’une manière générale, je vous encourage à vous informer en détail sur le sujet, à faire en sorte que les proches aient accès à ces informations et, si nécessaire, à ouvrir un compte que vous alimenterez pour être certaine que votre souhait soit exaucé.

Je déduis de votre question que vous ne souhaitez pas l’incinération. Dans un souci d’exhaustivité, je précise toutefois que le transport d’une urne serait aussi une solution envisageable.

En Allemagne, en Autriche et en Slovaquie, la réglementation douanière autorise, moyennant quelques précautions préalables, l’acheminement d’une urne par voie postale. Le coût global, crémation en Suisse incluse, est de l’ordre de 3500.– francs.

J’espère que ces informations vous seront utiles.
Avec mes salutations cordiales

admin
Site Admin
Messages : 265
Inscription : ven. 28 avr. 2006 6:19
Localisation : Berne

Symptômes liés au traitement antihormonal

Messagepar admin » mer. 10 avr. 2019 11:05

Question de Mivella
Bonjour,

J’ai subi deux opérations du sein en octobre et novembre 2018, avant d’être traitée par radiothérapie.
Je dois maintenant prendre pendant cinq ans du Létrozole, médicament antihormonal. J’ajoute que je prends aussi du Trittico 100 pour dormir.
Voici mon problème : je me lève très en forme le matin, suite à quoi j’ai repris le travail. Mais à partir de 17h00, je dois faire des efforts surhumains pour ne pas pleurer de fatigue.
Dès que je rendre chez moi à 18h45, je me couche, je dors une heure et j’ai des crises de larmes inexpliquées.
Ma question : est-ce que je peux prendre le Létrozole aussi le soir ?

Réponse de Beate Schneider, spécialiste Réadaptation pour la Suisse alémanique
Chère Mivella,

Les symptômes que vous décrivez (épuisement, tristesse, hypersensibilité et sautes d’humeur) sont souvent liés à la prise d’un médicament antihormonal. Mais ils peuvent aussi être la conséquence directe de la maladie et de son traitement médical (chimiothérapie, radiothérapie, etc.).
Je vous suggère de consulter d’abord votre oncologue traitant ou votre médecin généraliste. Il se peut que le Létrozole vous soit prescrit le soir ou remplacé par un autre médicament antihormonal. Il est alors fort possible que vos symptômes diminuent.

Comme le montrent de nombreuses études scientifiques, l’activité physique a des effets particulièrement bénéfiques sur l’état de fatigue et d’épuisement que vous décrivez. Pratiquer une activité physique modérée à raison de deux à trois jours par semaine peut déjà améliorer la situation. Par ailleurs, il est judicieux d’organiser la journée selon une structure claire, incluant des temps de récupération planifiés d’avance.
Si vous n’aimez pas le sport en solitaire, vous pouvez participer à un groupe de sport spécifique pour les personnes touchées par le cancer. Au-delà d’un entraînement adapté aux besoins, en termes de force, d’endurance, de mobilité et de coordination, le but de ces groupes est aussi de partager une expérience et d’échanger à la fin de la séance. Vous trouverez differentes
offres d’activités sportives sur notre site internet.

Participer à un programme de réadaptation oncologique ambulatoire avec la mise en place de mesures appropriées peut aussi avoir une action bénéfique sur les troubles physiques et psychiques (fatigue chronique, angoisses, limitations de l’activité fonctionnelle, etc.) qui sont les effets indésirables de la maladie ou la conséquence directe des traitements. Dans le cadre de la réadaptation oncologique, vous êtes prise en charge par plusieurs spécialistes, dont les différentes mesures sont parfaitement adaptées les unes aux autres et coordonnées entre elles. Vous trouverez differentes
offres de réadaptation oncologique sur notre site internet.

Nous vous souhaitons de tout cœur le meilleur. Votre Ligue contre le cancer


Revenir à « Vivre après et avec un cancer »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité